In Plante

Le sureau est un arbuste à baies apprécié depuis des millénaires pour ses vertus. Utilisé au Québec depuis fort longtemps, il se retrouve aussi en Europe, Asie et Amérique Centrale – souvent comme arbuste décoratif.

Le sureau blanc – appelé ainsi à cause de ses fleurs blanches – est ce que l’on appelle « le sureau du Canada ». Néanmoins, comme il existe plusieurs sortes de sureau et que celles-ci se ressemblent fortement, la confusion règne en ce qui concerne cette plante.

Plusieurs variétés

Plus concrètement, trois variétés de sureau existent : le sureau noir, rouge et ebulus. Le sureau ebulus (aussi appelé « hièble », « yèble » et « petit sureau »)  est toxique, tout particulièrement pour les enfants. L’article de Wikipédia alloué à cette sorte de plante décrit comment distinguer celle-ci des autres types de sureau.

Toutefois, au Québec, c’est la sous-variété canadienne, le sureau du Canada, qui est la plus répandue. D’une taille de trois à cinq mètres, cet arbuste pousse principalement au bord des rivières et des fleuves. Il est réputé pour sa robustesse. Il survit aux températures les plus extrêmes du Québec. Difficile de le confondre avec le sureau ebulus, qui est petit et qui ne se propage pas dans cet environnement.

Un antiinflammatoire naturel

Passons la question des variétés et venons-en aux faits : les vertus du sureau. Cette plante aurait pour premier bienfait de stimuler le système immunitaire. Ainsi, il permettrait de combattre les virus et de réduire les inflammations – il est, notamment, utilisé pour traiter la grippe, le H1N1 et le VIH / SIDA.

Les amérindiens faisaient d’ailleurs usage du sureau pour ces vertus, et ce n’est pas un hasard. En tant qu’antiinflammatoire naturel, il serait efficace pour soigner les rhumes, les sinusites et l’inflammation des voies respiratoires. L’usage de cette plante à ces fins a même été reconnu par l’OMS.

Le sureau, un produit de santé naturel à considérer

Cette plante serait également capable d’atténuer les douleurs au niveau des sinus, du dos, des jambes (sciatique), des nerfs (névralgie), ainsi que pour combattre le syndrome de fatigue chronique (SFC). Elle est aussi utilisée pour contre le rhume des foins (rhinite allergique), la constipation – c’est un laxatif naturel –, augmenter le flux d’urine et provoquer la transpiration.

Au Québec, une multitude de fabricants proposent des produits de santé à base de sureau. Suro vend, par exemple, des sirops, teintures, onguents et tisanes tirant profit de ce composant.

Un fruit comestible à utiliser en sirop, en confiture, ou dans d’autres types de recettes

Bien qu’il ne soit pas recommandé de la consommer crue et sans la préparer – elle est difficilement digérée par l’organisme –, la baie de sureau est aussi utilisée comme ingrédient et arôme.

Du vin, du sirop, de la confiture et bien d’autres préparations à base de sureau sont possibles. Plusieurs fabricants, tels que Sureau des caps, commercialisent ces produits au Québec. La baie du sureau peut aussi être cuisinée – de nombreuses recettes sont disponibles sur le Web.

Le sureau oui, mais pour qui?

Les grippés, les enrhumés et tous ceux souffrant d’infections

Les personnes dont le système immunitaire a besoin d’être renforcé

Lutter contre la constipation

Les cuisiniers aventureux

Recent Posts

Leave a Comment

0
aubepine, anxiete, sante, plante, cardiovasculaire, hypertensionsaule blanc, mal de dos, entorses, arthrose, arthrite