plantes contre les problèmes respiratoires

Les 5 meilleures plantes pour les problèmes respiratoires

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest

L’hiver, il est difficile d’échapper aux rhumes, grippes et autres problèmes de santé forts désagréables qui nuisent aux capacités respiratoires. La bonne nouvelle, c’est que des remèdes de grand mère permettent de lutter contre ce type de problèmes.

Bien que ces plantes soient plus ou moins efficaces pour chacun, elles représentent des solutions naturelles qui valent la peine d’être évaluées pour contrer des maux de respiration et pour favoriser la santé de nos poumons.

Voici les 5 meilleures plantes pour une meilleure santé respiratoire et pulmonaire.

L’échinacée contre les problèmes respiratoires et le rhume

L’échinacée, ou “Echinacea angustifolia”, est bien connue pour ses capacités antivirales. Elle était d’ailleurs utilisée pour combattre les infections respiratoires pendant des centaines d’année par les amérindiens. 

Malgré leurs conclusions plus ou moins convaincantes, les études réalisées à son égard tendent bien à prouver son efficacité pour combattre ce type d’infections. Certaines d’entre elles ont montré que l’échinacée aidait le traitement des problèmes respiratoires – tel qu’un rhume ou une sinusite – lorsqu’elle était prise au début de l’affection.

Notons cependant que ces études ont aussi montré que son efficacité tendait à décliner au fil du temps.

Quant aux grippes et à la prévention de problèmes respiratoires, les résultats obtenus ne sont pas concluants ou suffisamment probants pour avérer le rôle de l’échinacée dans leur traitement. Vous pouvez toutefois tenter votre chance !

Comment utiliser l’échinacée

Si vous souffrez de problèmes respiratoires, commencez à prendre de l’échinacée immédiatement.

Commencez avec un dosage accru, 1 g d’échinacée en capsules ou 2 – 3 ml de teinture toutes les 2 h. Puis réduisez-le de moitié dès que votre condition s’améliore. Consultez un médecin pour tout doute ou si vous suivez d’autres traitements.

L’échinacée, sous quelle forme ?

Les études tendent à indiquer que l’échinacée sous forme liquide (utilisant des extraits de racine et des parties aériennes) est la plus efficace. Les comprimés mettent plus de temps à agir.

Les contre-indications

L’échinacée n’est pas recommandée pour les personnes souffrant de maladies auto-immunes ou les enfants ayant souvent des otites. Si vous montrez des signes d’allergie à cette plante, évitez-la.

Les femmes enceinte ou venant de donner naissance peuvent en prendre.

Notons qu’il n’est pas recommandé d’utiliser l’échinacée (et tout autre ingrédient stimulant le système immunitaire) de manière continue sous peine de nuire à son efficacité.

Où acheter de l’échinacée en ligne

Voici une sélection de très bons produits à base d’échinacée pour prendre avantage de ses bienfaits :

gouttes d'échinacée d'A Vogel

Echinaforce, gouttes d’échinacée

A Vogel

Proposées par A Vogel, les gouttes d’échinacée d’A Vogel vous permet d’utiliser ce produit naturel directement dans vos boissons. Quoi de mieux pour tester ses bienfaits ?

Capsules d’échinacée extra fortes

Adrien Gagnon

Les capsules d’échinacée proposées par la marque Adrien Gagnon sont spécialement conçues pour agir vite et fort, ce qui peut être intéressant pour traiter une infection des voies respiratoires.

sirop d'échinacée

Sirop d’échinacée pour enfants

Adrien Gagnon

Ce sirop conçu pour les enfants aide à combattre les troubles respiratoires et les toux. Il s’agit d’une solution intéressante pour renforcer le système immunitaire de votre fille ou fils !

L’huile d’origan et la désinfection des voies respiratoires

Pour l’avoir testée nous-même dans le cas de maux de gorge et toux aiguës, l’huile d’origan est très efficace pour nettoyer les voies respiratoires et atténuer les désagréments que ces maux peuvent causer.

Malgré son goût désagréable et la sensation de brûlure qu’elle peut engendrer, l’huile essentielle d’origan est très puissante pour lutter contre toutes sortes d’infections respiratoires. Elle permet de tuer les germes et les parasites ayant pu prendre place au sein de votre organisme, y compris des agents qui tendent à résister aux antibiotiques.

Comment utiliser l’huile d’origan et sous quelle forme

Vous pouvez vous procurer des gélules contenant 3 à 4 gouttes d’huile d’origan qui sont à prendre 3 à 4 fois par jour. Il est aussi possible de consommer cette huile essentielle directement par voie orale, mais, soyez avertis, ce n’est pas agréable !

Les contre-indications

Cette huile à base de plantes d’origan n’est pas recommandée pour les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes ou venant de donner naissance (qui allaitent).

Où trouver de l’huile d’origan ?

Nous vous proposons ici des huiles d’origan qui vous permettront d’essayer ce produit vraiment efficace :

huile d'origan biologique canadienne

Huile d’origan biologique

Joy of the Mountains

Proposée par Joy of the Mountains, cette huile d’origan biologique (composée d’origan sauvage) est la mieux notée sur Amazon.ca. Avec 30 ml, vous avez de quoi faire ! Le tout fabriqué au Canada.

gélules d'huile d'origan

Gélules d’huile d’origan

Best Naturals

Pour ceux qui préfèrent les gélules, cette huile d’origan proposée par Best Naturals est la solution. Sans gluten, colorants ou autres additifs chimiques, ce produit naturel vous permet de profiter des bienfaits de l’origan en toute sécurité.

huile d'origan avec vitamine E

Huile d’origan avec vitamine E

Jamieson

Cette huile d’origan est une autre alternative, cette fois-ci avec de la vitamine E ajoutée. Cette formule est également sans gluten, lactose et colorants.

La tisane d’ortie pour atténuer les douleurs

Bien que moins connue pour ces bienfaits, l’ortie, lorsque utilisée en infusion, aide à réduire les désagréments liés à des infections respiratoires comme le rhume.

Cette tisane est souvent proposée avec d’autres ingrédients qui permettent d’atténuer les maux de ce genre, comme du miel, du thym ou encore de l’échinacée. Elle doit être prise chaque jour pour aider votre système immunitaire à combattre l’infection respiratoire que vous avez.

L’ortie est une plante riche en vitamines, protéines… Elle fait, par conséquent, office de tonifiant qui stimule vos réponses immunitaires dans leur ensemble.

Vous pouvez consommer cette tisane sans risques. Comme pour tout autre ingrédient naturel, veillez cependant à surveiller les interactions nocives pouvant survenir avec des médicaments que vous prendriez.

Le thym et la grippe

Autre plante très connue pour ses bienfaits divers, le thym est un ingrédient naturel qui peut être efficace pour réduire les effets de la grippe, la toux et les troubles respiratoires, principalement.

Le thym est souvent proposé sous forme de tisane ou d’huiles essentielles combiné avec d’autres ingrédients comme l’échinacée ou l’ortie. Associée à du primevère, elle est même recommandée pour traiter les bronchites sous forme de sirop. Des études ont montré qu’il aidait à réduire la durée et la gravité des symptômes de cette affection très désagréable.

Comment prendre du thym

Le thym sous forme de tisane doit être consommé au moins une fois par jour lors d’une infection respiratoire. Quant aux huiles essentielles de thym, ne la consommez pas comme tel, diluez-en 20 à 40 gouttes dans un verre d’eau ou de jus 3 fois par jour.

Les contre-indications

En cas d’allergie à ce type de plantes, évitez d’en consommer peu importe la forme. Les femmes enceintes et allaitant ne devraient pas en prendre non plus. 

L’huile essentielle de thym peut, par ailleurs, être toxique si ingérée directement par voie orale. Attention donc d’éviter de la consommer ainsi.

Et le romarin dans tout cela ?

Souvent associé au thym, le romarin est aussi une plante utilisée pour combattre le rhume, la bronchite, la grippe et les autres problèmes affectant les voies respiratoires. Comment cela aide ? Le thym contribue à évacuer les toxines présentes dans le corps.

Le romarin peut aussi être utilisé en inhalation pour dégager les voies respiratoires – un bienfait similaire à celui de l’eucalyptus.

Comment profiter des bienfaits du romarin

Le romarin est souvent utilisé en infusion, avec d’autres ingrédients en général. Il est aussi proposé sous forme d’huiles essentielles, ou même des capsules.

Attention, n’en consommez pas en grosses quantités, car le romarin peut être toxique. Si vous êtes enceinte, évitez aussi d’en utiliser sous forme de gélules ou d’huile.

Allez plus loin

D'autres articles vous attendent

Abonnez-vous à l'infolettre pour obtenir des rabais sur nos produits et être notifié(e) de nos nouveautés !